Papa ?
Papa ? de Martin Boileau
Théâtre pour les 5 à 9 ans
Du collectif Papa ?

Texte et interprétation : Martin Boileau
Mise en scène : Sébastien Guindon

Durée : + ou – 42 minutes

DE QUOI IL EN RETOURNE
Papa ? est la nouvelle création de l’auteur Martin Boileau (Les souliers rouges, Simone et Victor, …) destinée aux 5 à 9 ans. Un spectacle personnel et universel dans lequel l’auteur essaie de répondre à la question suivante : Qu’est-ce qu’un papa ? Résultat : un spectacle foisonnant et ludique, situé à la frontière de l’humour et de la poésie.

Alors, c’est quoi un papa? D’où ça vient? Comment ça se forme? Est-ce que c’est le papa ou l’enfant qui vient en premier?
Un papa, conférencier du dimanche, essaie de définir le « papa commun d’Amérique ». À l’aide de dessins naïfs, de quelques accessoires et des objets d’enfants oubliés sur lui après avoir reconduit ses garçons à l’école et à la garderie, le papa livre sa réflexion dans un monologue enlevé, à l’issue duquel petits et grands auront sans doute une meilleure idée du «papa commun d’Amérique».

L’ÉQUIPE
Texte et interprétation : Martin Boileau
Mise en scène : Sébastien Guindon
Scénographie et accessoires de scéno : Marie-Ève Fortier
Costume et accessoires de costume : Marie Muyard
Lumières : Thomas Godefroid
Environnement sonore : Maryse Poulin
Conseillère artistique : Patricia Bergeron

Martin Boileau, auteur et comédien
Formé à l’École internationale de théâtre Jacques Lecoq à Paris, à l’École nationale de l’humour et à l’UQÀM en théâtre du geste, de l’humour et du mouvement. Il a écrit une dizaine de textes, dont six en direction des enfants, entre autres : Les souliers rouges (Théâtre Quatre/Corps 2001), La guerre des mouches (Théâtre Quatre/Corps 2006) et La fille-aux-béquilles, finaliste pour le prix Annick Lansman 2010.
Son texte pour adultes Simone et Victor, monté en 2004 (Théâtre Quatre/Corps et Théâtre Prospero), a été nominé aux Masques 2005 pour la meilleure production régions. En 2010, il a créé son one man show Tout à fait obsessionnel (Théâtre Prospero). Ce spectacle a remporté trois Coups de cœur au festival Vue sur la relève (dont le Coup de cœur du FAIT). À titre de créateur, il a reçu trois bourses du Conseils des arts du Canada et une bourse du Conseil des arts et des lettres du Québec. Martin a, entre autres, joué pour la cie du Carrousel (Souliers de sable), le théâtre Tout à trac (Tout pour la toux et l’Oiseau vert), la cie Orbite Gauche, la Mimecompaniet à Kristiansand en Norvège, le musée Pointe-à-Caillière, l’École nationale de l’humour en tournée, le Festival des Francophonies en Limousin à Limoges (France), en théâtre de rue au Festival de Jazz de Montréal, au Festival d’été de Québec et au Festival interculturel de Laval, en plus d’avoir tenu des rôles importants dans ses propres créations (Les Souliers rouges, Simone et Victor, Tout à fait obsessionnel). Il a tourné dans quelques séries télévisées et dans plusieurs publicités. Martin écrit actuellement des textes pour un second one man show. Il est conteur à la bibliothèque Jean-Corbeil chaque samedi, en plus d’offrir des ateliers dans le cadre du programme « Artistes à l’école. www.martinboileaucomedien.com


Sébastien Guindon, metteur en scène
Comédien, metteur en scène, scénariste à la télévision et auteur de théâtre, Sébastien est un amoureux des arts de la scène. Diplômé de l’Université Laval en théâtre et création littéraire (1992), il complète sa formation en jeu à l’École internationale de théâtre Jacques Lecoq à Paris (1994). Il écrit pour la scène depuis plus de 25 ans: plus d’une trentaine de ses pièces seront jouées, tant au niveau professionnel, scolaire que corporatif. Scénariste à la télévision depuis plus de 10 ans, il collabore aux émissions « La Petite Séduction », « Viens-tu faire un tour ? » diffusée sur ICI Radio-Canada, « L’Amérique de Michel » diffusée sur le Canal Historia, en plus de plancher sur d’autres projets. Sébastien est conseiller artistique et professeur de jeu en formation supérieure à l’École nationale de cirque depuis 2008.

Maryse Poulin, environnement sonore
Artiste du corps et du son, Maryse Poulin pratique divers langages artistiques. Après des études en arts interdisciplinaires, elle danse avec la compagnie O'Vertigo de 1992-1997 puis elle entreprend sa propre recherche du mouvement. Son travail est présenté à Montréal, Paris, Vienne, Barcelone, Manchester, Cologne, Lausanne et Cardiff. Musicienne autodidacte, elle effectue par la suite un virage vers la conception sonore et crée des musiques pour la scène à partir d’instruments tels que le violon préparé, les vents, percussions et autres instruments hétéroclites. L’Académie Québécoise du théâtre lui décerne à deux reprises le Masque de la conception sonore.

Marie-Ève Fortier, scénographie et accessoires de scéno
Après avoir obtenu une maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’UQAM en 2009, Marie-Eve Fortier a enseigné les arts plastiques au collégial pendant 5 ans tout en entretenant une pratique artistique active et en réalisant quelques conceptions pour le théâtre (notamment une conception décors pour Album de Finissants). Elle décide ensuite de consolider sa pratique scénographique en étudiant à l’École Nationale de théâtre, d’où elle obtient un diplôme en 2017. Depuis, elle travaille à son compte comme conceptrice de décors, accessoiriste et dessinatrice technique.

Marie Muyard, costume et accessoires de costume
Facteure de masques et costumière depuis 35 ans, est franco-canadienne et partage ses activités professionnelles entre le Québec et la France. Son aventure de facteure de masques l'a amenée à s'initier aux différentes techniques des grandes traditions de masques : Commedia dell’Arte, Théâtre Nô japonais, Opéra de Péquin, Bali, Carnaval de Bâle, etc… Très vite elle s'est intéressée à la construction globale des personnages parla création de costumes, prolongeant ainsi «le masque» au corps tout entier.
Elle a ainsi travaillé avec de nombreuses compagnies de théâtre en France, en Italie et au Québec, tant pour la création de masques de théâtre de genres très différents (masques de caractères, réalistes, larvaires, fantastiques, animaliers, etc... ) que pour la conception et/ou réalisation des costumes.

Thomas Godefroid, ombres et lumières
Suite à 12 années d’expérience en France en tant que régisseur et concepteur lumière, Thomas Godefroid s’installe définitivement au Québec en 2000. Rapidement débute pour lui une riche collaboration auprès de Jean-Pierre Ronfard, Alexis Martin, Daniel Brière, Évelyne de la Chenelière et Marcelle Hudon. Du côté de la danse, il collabore à plusieurs reprises avec Estelle Clareton de Création Caféine et Lucie Boissinot de l’École de danse contemporaine de Montréal. Plus récemment, il signe les éclairages de La Pire Espèce d’Olivier Ducas et Francis Monty ainsi que ceux de Philippe Ducros où les lumières de L’Affiche ont été primées en 2010.
Créateur d’accessoires lumineux, Thomas Godefroid aime évoquer, souligner le propos, envelopper les interprètes dans un souci de sobriété. Jamais de superflus, plutôt une belle subtilité qui soutient le propos et dirige l’ambiance. La lumière se glisse, caresse et découpe les corps en utilisant des directions lumineuses franches. Les jeux d’ombres s’infiltrent et découpent l’espace provoquant des mondes inventés. L’espace est son terrain de jeu. La lumière, sa matière. L’ombre sa complice.

Papa ?

  • Collectif Papa? 
  • Clientèle : Jeunesse 
  • Discipline : Jeunesse 
  • Duree : 45 min 
  • Personnes sur scène : 1 
  • Groupe d'âge ciblé : 5 à 9 ans 
Retour