Paysages de papier
Paysages de papier
Désireuse de poursuivre le dialogue qu’elle a entamé dans un grand éclat de rire avec Tendre, la chorégraphe Estelle Clareton amorce une nouvelle oeuvre dédiée à la jeunesse, entourée d’une équipe de créateurs joyeusement aventuriers.
Paysages de papier aborde la question de l’anxiété de performance. L’anxiété fait partie de la vie de beaucoup de monde y compris des plus jeunes d’entre nous. Si certains résistent assez bien à la pression, d’autres en souffrent, souvent en silence, de peur de paraitre inadéquats ou moins intelligents, moins forts.

Alors, comment reconnaitre l’anxiété ? Comment la gérer ? Comment assumer nos différences et en faire nos forces ? Autant de mystères que nous tentons d’élucider, par le jeu, de façon à rompre l’isolement et la détresse.
Jossua Collin Dufour, Jessica Serli et Olivier Rousseau, les trois magnifiques interprètes du spectacle, sont tour à tour confrontés à des situations donnant lieu à des scènes principalement dansées dans lesquelles les jeunes trouvent des pistes de réflexion sur le sujet.

L’univers visuel imaginé par Karine Galarneau, exclusivement fait de papier, crée un paysage modelable dans lequel les interprètes jouent à construire des espaces, des situations et des costumes.

Les mains, très expressives dans le travail de la chorégraphe, donnent l’impulsion à une gestuelle aussi parlante qu’abstraite où les jeunes peuvent y projeter leurs vécus, leurs sensations. Moteur d’un langage inspiré des qualités du papier, les mains engagent le corps des danseurs dans une danse tour à tour délicate, froissée, pliée, déchirée, découpée, pliable…

Aussi, la structure des 24 Préludes de Chopin sert de base à la construction de la pièce. Durées, émotions véhiculées et rythmes de chacun des préludes, composent une suite de scènes où une multitude d’histoires mettent en lumière, de façon ludique et constructive, la thématique du spectacle. Le compositeur Eric Forget, s’inspire des préludes pour créer un univers sonore où quelques-uns des préludes sont conservés mais où le papier et le son que provoquent son froissement, ses pliages et ses déchirements, sont omniprésents.

Résidences de création : Centre culturel Notre-Dame-de-Grâce, Maison de la culture Mercier, Compagnie Marie Chouinard et Centre de création O Vertigo-CCOV

Chorégraphie : Estelle Clareton
Assistance à la création et répétitrice : Annie Gagnon
Interprètes et cocréateurs : Jossua Collin Dufour, Jessica Serli, Olivier Rousseau
Musique : Éric Forget
Scénographie, accessoires et costumes : Karine Galarneau
Lumières : Karine Gauthier

Paysages de papier

  • Créations Estelle Clareton 
  • Clientèle : Jeunesse 
  • Discipline : Jeunesse 
  • Duree : 50 min 
  • Personnes sur scène : 3 
  • Groupe d'âge ciblé : 5 à 11 ans 
Retour