Rosie & the Riveters
Rosie & the Riveters n'a jamais eu l'intention de devenir un groupe engagé, mais c'était sans compter sur les nouvelles qui envahissent les journaux et la télé ces derniers temps…

Difficile alors pour le trio originaire de la Saskatchewan de ne pas s'exprimer sur le sort réservé aux femmes dans la société. Le résultat se trouve sur Ms. Behave, un album de 12 chansons folk-rétro à la fois sensuelles et mordantes qui dépeignent la réalité d'une femme dans un monde d'hommes.

Un coup d'œil rapide à des titres tels que " Gotta Get Paid ", ou le premier extrait " Let'em Talk " et " I Wanna be King " donne un bon aperçu du message qu'elles veulent passer. La chanson " Ms. Behave " dénonce le contrôle social que subissent les femmes sur un fond de groove à la Bill Withers. " I Believe You " exprime l'indignation et la tristesse du groupe devant les scandales d'agressions sexuelles qui se sont récemment succédé dans les nouvelles. Ce disque n'est pas sans rappeler la requête d'Aretha Franklin lorsqu'elle demandait un peu de R.E.S.P.E.C.T.

Depuis son lancement le 6 avril dernier, le trio a fait le tour du Canada et des États-Unis : 40 shows, en dix provinces et 10 états en moins de 10 semaines! Leur premier extrait " Let'em Talk " a atteint la 3e position du palmarès national CBC Radio 2 Top 20 et la 18e position du palmarès de iTunes. La chanson-titre de l'album a servi à promouvoir l'émission populaire " Full Frontal " de l'humoriste féministe Samantha Bee aux États-Unis pendant 6 semaines.

Lancé en 2015, leur premier album, Good Clean Fun!, a reçu une liste impressionnante de récompenses : des spectacles à guichets fermés à travers le Canada, une performance pour la royauté britannique et de multiples nominations en cours de route. En 2016, elles ont remporté un " Saskatchewan Arts Award " - une reconnaissance prestigieuse des artistes émergents de la part de leur province natale.

Inspirées par Rosie the Riveter, icône féministe qui a symbolisé le mouvement des femmes sur le marché du travail pendant la Seconde Guerre mondial, les trois membres de Rosie & the Riveters - Allyson Reigh, Alexis Normand et Farideh Olsen - ont la ferme conviction que le potentiel des femmes n'est pas exploité à sa juste valeur. C'est d'ailleurs pour cela qu'elles investissent, par le biais de KIVA.org, 20% des recettes de leur marchandisage dans des initiative de microfinance. Ainsi, le groupe a par exemple permis à Alice d'agrandir sa ferme horticole au Kenya et à l'équatorienne Maria de faire l'acquisition d'une machine à coudre pour son atelier de couture. Jusqu'à présent, le groupe a fait don de plus de 11 700$ en investissant dans plus de 250 projets partout sur la planète.

Rosie & the Riveters

Spectacle(s)
Retour