Théâtre des 4 Coins
Le Théâtre des 4 Coins

Le Théâtre des 4 Coins est une compagnie de création s’adressant aux adolescents. Fondé en 2003, il propose des spectacles à structure légère qui font appel à l’imagination et qui ouvrent sur des univers créatifs et surprenants. L’espace et le jeu se réinventent constamment dans une fête à partager avec le public ! Les 4 Coins désirent s’adresser aux jeunes comme à des adultes, sans intention moralisatrice. Il en va d’un art vivant, porteur de l’énergie caractéristique de ses jeunes fondateurs : Véronique Daudelin, Jean-François Hamel, Olivier Normand et Klervi Thienpont. Ces quatre membres ne s’intéressent pas seulement au jeu théâtral, mais aussi à l’écriture et à la mise en scène. Avec le Théâtre des 4 Coins, la création collective reprend la route!

Pourquoi le nom « Théâtre des 4 Coins »? D’abord, parce que ses quatre fondateurs sont originaires de quatre régions différentes du Québec : la Montérégie, les Basses-Laurentides, les Bois-Francs et la Mauricie. Aussi, parce que la compagnie désire présenter ses spectacles en tournée en sillonnant les routes des quatre coins de la province… du pays, voire du monde! Chose certaine, le Théâtre des 4 Coins désire se déplacer en région et offrir ses productions au plus grand nombre possible.

PRODUCTIONS DE LA COMPAGIE :

Le Fantôme de Canterville

Le Fantôme de Canterville est inspiré d’une nouvelle d’Oscar Wilde, adaptation du Théâtre des 4 Coins. Destinée principalement aux adolescents mais aussi au grand public, la production créée à Québec en mars 2006 a connu un grand succès et a été présentée à travers le Québec et le Canada francophone pour un total de 200 représentations entre 2006 et 2008.
Synopsis
Angleterre, 1889. Une effroyable légende plane sur tout le pays : celle de Sir Simon de Canterville, coupable d’un crime abominable commis au 16e siècle. Depuis, on raconte que son esprit hante le manoir Canterville, terrorisant tous ceux qui osent s’y aventurer! Après plusieurs années d’abandon, le manoir hanté trouve finalement preneur et est vendu à prix modique aux Otis, une famille d’États-Uniens. Ayant traversé l’océan, les Otis défont leurs valises, fiers de leur nouvelle acquisition! Sir Simon ne tarde pas à se manifester, mais à son grand désarroi, les nouveaux propriétaires ne semblent pas du tout effrayés par lui! Les Otis, excédés par les tentatives désespérées de Simon pour leur faire dresser les cheveux sur la tête, poussent le revenant au bord de la dépression… À quoi peut bien servir un fantôme destiné à errer pour l’éternité, s’il ne terrorise plus personne ?

Cette production nous transporte dans un univers coloré et inventif, proche de la BD, tant au niveau de la mise en scène que de la scénographie. Sur un ton humoristique et parfois satirique, la tradition britannique se trouve confrontée au « rêve américain » !

Prix et mentions pour Le Fantôme de Canterville et le Théâtre des 4 Coins :

Prix Rideau-Roseq,
Prix Contact ontarois
(Rencontre d’automne du ROSEQ, octobre 2005)
Prix de l'Office Québec-Amérique pour la jeunesse (OQAJ-Rideau)
Prix Cirque du Soleil
(Bourse RIDEAU, février 2006)
Prix de la critique catégorie «Jeunes publics» (AQCT)
(Octobre 2006)
Finaliste au Prix Ville de Québec
(Novembre 2007)
Finaliste au Prix RIDEAU de la tournée (avec Summum Communications)
(Février 2008))

Crédits :
Texte, mise en scène et interprétation : Véronique Daudelin, Jean-François Hamel, Olivier Normand, Klervi Thienpont – Supervision : Carol Cassistat - Décor: Émily Bélanger, Laurent Canniccioni - Costumes: Valérie Gagnon-Hamel - Musique et conception sonore : Mathieu Campagna - Chorégraphie : Harold Rhéaume - Éclairages : Maude Bêty.


HIKIKOMORI (création en février 2009 au Théâtre des Gros becs)

Un plongeon dans un univers fantastique où la poésie visuelle côtoie la rapidité du vidéo-clip et où les échos du passé résonnent dans un monde moderne et surréaliste.


Synopsis
Une ville, un jeune homme, des phénomènes étranges, et Namazu qui porte le monde sur son dos…

Un matin qui aurait pu être comme les autres, la voisine anonyme de Hiki manque à l’appel. Cet incident, un parmi tant d’autres dans un monde où les catastrophes résonnent en canon au téléjournal, bouleverse Hiki et le hante. Traqué par ses pensées, il décide de s’enfermer dans sa chambre pour faire le vide. Autour de lui, la ville est en alerte. Sous la résidence de Hiki, dans le métro, une faille mystérieuse est apparue. De l’eau s’infiltre. On évacue les lieux, le quartier, la ville. Alors que l’île coule et que tous les citadins sont relocalisés, Hiki est toujours dans sa chambre, dernier habitant de l’île. Soudain, un poisson surgit d’une légende; Hiki découvre que son sort et celui de l’île sont liés…

Saison 2009-2010 :

Diffusion à Ottawa, LA NOUVELLE SCÈNE (Accueil - THéâtre La Catapulte)
Du 3 au 6 novembre 2009 (7 représentations scolaires)

Diffusion à Saskatoon, LA TROUPE DU JOUR
DU 8 au 11 décembre 2009 (6 représentations garanties dont 2 grand public et 4 scolaires)


Crédits :

Texte, mise en scène et interprétation : Véronique Daudelin, Jean-François Hamel, Olivier Normand et Klervi Thienpont Décor : Érica Schmitz Costumes : Valérie Gagnon-Hamel Musique, conception sonore et régie de spectacle : Mathieu Campagna Lumières : Martin Sirois Conseillers au mouvement : Philippe N.Jenny, Mathieu Cloutier, Andréanne Joubert Assistance à la résidence : Sophie Thibeault

Théâtre des 4 Coins

Spectacle(s)
Retour